[Télévision] Double Je – encore une série policière…? Oui mais c’est bien

Je regarde très peu la télévision en direct et encore moins les séries télévisées françaises. En général, elles recyclent des choses déjà archi connues et peinent à renouveler notre expérience. Pourtant ce vendredi 24 mai 2019, le hasard a fait que j’ai regardé les deux premiers épisodes de Double Je sur France 2. Alors oui, c’est une série policière mettant en scène une femme flic, mais il y a un petit quelque chose qui donne du relief à toute cette affaire.

Une personnalité attachante

Carole Weyers campe le rôle de Déa Versini, l’héroïne de la série. Son personnage est un Capitaine de police qui a choisi de travailler avec ses propres règles. Elle passe beaucoup de temps dans le grenier du commissariat et a délaissé son bureau habituel. Elle n’a jamais son arme avec elle et travaille seule plutôt qu’en équipe. 

Enfin, seule, pas vraiment puisqu’elle a toujours Jimmy à ses côtés, son ami imaginaire depuis qu’elle a 5 ans. Et 35 ans de vie commune, ça commence à faire une belle période. C’est là que réside tout le piment de la série. Jimmy n’est visible que pour Déa et elle seule peut entendre ce qu’il a à dire. Elle porte toujours un kit main libre pour faire illusion aux yeux des autres lorsqu’ils communiquent mais le téléspectateur voit tout. 

Un acolyte qui ne mâche pas ses mots

Jimmy est la projection de la conscience de Déa, il dit tout haut ce qu’elle pense tout bas et ne se prive pas de faire des commentaires ironiques ou sarcastiques sur les situations dans lesquelles ils se retrouvent. Le duo est dynamique et les enquêtes avancent à grands pas avec ses deux-là. 

Evidemment, un autre personnage va entrer dans l’histoire pour chambouler ce quotidien presque trop classique. Matthieu Belcourt (Ambroise Michel), jeune prodige de la police va intégrer les lieux en tant que partenaire de notre Déa pourtant déjà prise. Le rapport de force entre l’impétueuse Déa et le rigide Matthieu devient la substance de la série et l’on suit avec plaisir leur évolution. Double Jeu ne brille pas par les enquêtes proposées mais vraiment par le lien qui unit les personnage de Déa, Jimmy et maintenant Matthieu. Quelque chose se trame avec ce nouvel arrivé. 

Une belle performance 

Pour son premier projet en France, Carole Weyers livre une belle prestation d’une femme forte, complètement décallée, qui a un ami imaginaire, qui consulte son psy pour cela tout en assumant et en se sentant bien de la sorte. L’actrice est pétillante, crédible et mène les actions de main de maitre. Bien que le postulat de départ soit saugrenu, une adulte avec son ami imaginaire, on se laisse porter dans cette douce folie qui fait souvent sourire sans tomber dans le grotesque. 

L’écriture de tels personnages n’est pas forcément aisée, il faut trouver le bon équilibre entre humour, folie et ce qui est plausible. On ne peut que saluer le travail des scénaristes qui sont parvenu à rester sur ce fil sans tomber d’un côté ou de l’autre. Le résultat est un joyeux vent de fraicheur dans le catalogue surchargé des séries policières françaises. 

Double Jeu est diffusé sur France 2 le vendredi soir depuis le 24 mai 2019. La première saison de la série compte 8 épisodes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *