Florence + The Machine - Lungs

[Musique] Florence + The Machine – Lungs – 10 ans déjà

3 juillet 2009, vous vous souvenez où vous étiez ce jour-là ? Moi non plus. Mais je sais que je découvrais pour la première fois Lungs, le premier album de Florence + The Machine. C’était un bel OSNEI (Objet Sonore Non Encore Identifié) qui allait devenir l’une de mes pépites préférées.

Un doux mélange

Décrire l’impact de Florence + The Machine passe par la vibration de la voix de Florence Welch qui vient à chaque fois résonner en moi comme aucune autre. Comme un musicien qui trouve la note juste et laisse vibrer la corde pour créer cette onde de douceur, cette tessiture vient toujours au coeur de mes émotions pour créer un merveilleux décor. Vraiment, ça fonctionne à tous les coups et uniquement pour la voix de Florence (pour le moment).

Outre cette fabuleuse voix puissante qui tient des notes plus longues qu’une minute sans aucun problème, on trouve la Machine. Les musiciens qui accompagnent notre chanteuse avec des instruments qui sont à la fois courants et hors du commun. On trouve forcément une batterie, des guitares et une basse pour le rythme et le côté assez rock des compositions mais elles sont accompagnées par une harpe des violons ou encore des claviers inspirés. Tout cette joyeuse fanfare crée un environnement dans lequel l’esprit -torturé, il faut l’avouer- de Florence peu gambader librement et nous livrer des chansons qui, dix années plus tard, n’ont pas pris une ride et ont gardé leur fougue et leur originalité. 

Une tracklist efficace

La tracklist comporte des titres qui pris séparément pourraient se classer dans des genres bien distincts mais qui forment ensemble un bel album. 

  1. Dog Days Are Over
  2. Rabbit Heart (Raise it Up)
  3. I’m Not Calling You a Liar
  4. Howl
  5. Kiss with a Fist
  6. Girl With One Eye
  7. Drumming Song
  8. Between Two Lungs
  9. Cosmic Love
  10. My Boy Builds Coffins
  11. Hurricane Drunk
  12. Blinding
  13. You’ve Got the Love

Chacune des chansons a su trouver sa place dans mon histoire musicale personnelle mais il y en a une qui sort du lot, c’est Cosmic Love. 4 minutes et 15 secondes d’une succulente envolée au pays de la harpe, des percussions et de cette voix cristalline qui nous coupe le souffle. Cette fausse fin au milieu de la chanson, uniquement pour repartir de plus belle dans cette course effrénée pour retrouver le chemin du bonheur musical, tout simplement. 

Pour fêter les 10 ans de Lungs, l’album ressort en édition spéciale anniversaire à venir le 16 août prochain. Les précommandes sont ouvertes sur le site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *