Maggie Rogers est un talent à suivre, notamment sur scène

[Concert] Maggie Rogers à l’Ancienne Belgique, Bruxelles 2019 02 24

Elle est entrée en scène sur Dancing Queen d’ABBA, dans un jean blanc taille haute, une blouse argentée et des santiags à bouts ferrés. Tel un zébulon hyperactif, elle virevolte entre ses musiciens, cheveux lachés pour accentuer les mouvements de danse. L’ambiance est lancée, ce concert de Maggie Rogers va avoir du pep’s !

Si vous aviez écouté Heard in a Past Life son premier album, vous avez pu vous rendre compte que du haut de ses 24 ans elle a une maitrise vocale assez exceptionnelle. Alors que les arrangements studio sont un peu mous du côté pop presque sucrée, les versions lives sont toute autres.

Dana LaMarca à la batterie, donne le rythme d’une manière intense et très relevée, enchainant les ruptures et les syncopes comme pour toujours surprendre le public déjà ultra conquis.

Brian Kesley à la basse apporte également son soutien rythmique aux chansons désormais extrêmement pêchues et ajoute quelques notes de clavier sur certains titres.

Anne Williamson s’occupe à temps complet des claviers principaux de la bance son ainsi que des coeurs qui poussent la voix de Maggie toujours plus loin. Avec l’aide de la guitariste Elle Puckett qui use et abuse des pédales d’effet pour créer des lignes de sons toujours plus aériens et presque angéliques.

Vous l’aurez compris, le groupe de musiciens derrière Maggie Rogers est une belle base solide qui permet aux compositions d’exploser en live. La chanteuse est au top de sa forme, dansant sans relâche d’un bout à l’autre de la scène, sautant au rythme de la batterie comme pour jouer la caisse claire avec ses talons. On en prend plein les yeux et plein les oreilles et cette énergie débordante est plus que communicative.

Le public de l’Ancienne Belgique est généralement très bon mais ce soir, se dégageait de belles ondes de positivité et de partage d’un bonheur musical non dissimulé. La communion entre l’artiste et son public était palpable et c’était vraiment un beau moment à vivre.

Le concert s’est achevé sur une reprise douce et merveilleuse de Dance With Somebody de Whitney Houston en version guitare-voix. Entre les notes virevoltantes de la six-cordes d’Elle et la voix angélique de Maggie, on ne pouvait rêver mieux pour rester bercé dans cette euphorie musicale.

Maggie Rogers est généreuse, humble et talentueuse, une belle personne à suivre en somme.

Son premier album Heard It In A Past Life est disponible depuis janvier 2019. A écouter d’urgence : Give a Little, Light On, On + Off, Fallingwater.

Maggie Rogers – Heard It In A Past Life

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *