[Musique] Amanda Palmer – There Will Be No Intermission : l’album dont le monde avait besoin

De nos jours, les artistes sortent souvent des singles qu’ils compilent ensuite sur un album sans forcément créer de lien entre les différentes pistes du-dit album. Amanda Palmer, qui a toujours fait les choses différemment il faut bien l’avouer, sort aujourd’hui son nouvel album There Will Be No Intermission. Voici une oeuvre complète et cohérente de la première à la dernière note.

10 chansons intenses

Écrit en sept ans avec l’influence des évènements politiques, climatiques et sociaux de cette même période. Cet album parle de la vie, des ces hauts mais surtout de ces bas qui nous frappent de plein fouet quand on ne s’y attend pas.

The Ride ouvre le bal du haut de ses 10 minutes et 13 secondes dans une mélodie au piano qui nous emmène dans un manège à sensations et à émotions qui saura faire vibrer quelques cordes de votre faible intérieur.

I want you to think of me sitting and singing beside you
I wish we could meet all the people who got left behind
The ride is so loud it can make you think nobody’s listening
But isn’t it nice when we all can cry at the same time

Un tourbillon d’émotions

Les thèmes abordés par Amanda ne sont pas les plus positifs du monde. Mais il faut bien admettre que le monde va mal, au final. Elle parle de la mort, du cancer, de ses erreurs de mère ou encore de l’avortement. L’écoute de ses confessions, de ses expériences permet de mettre nos propres expériences en perspective et finalement se sentir un peu moins seul dans le chaos général de la vie.

Musicalement, le piano prend une grande place mais est soutenu par le ukulele. Ce petit allié qui peut porter une chanson plus loin que sa taille pourrait le laisser penser. On retrouve également un peu de batterie pour donner le rythme de Machete. Mais surtout les arrangements de cordes de Jherek Bishoff sur les différents interludes qui ponctuent l’album. Les mélodies de ces interludes se réfèrent à des chansons de l’album. Ils permettent de jongler entre les émotions de ces différentes pièces d’un même puzzle.

There Will Be No Intermission est un album qu’il faut considérer comme tel. Pour en profiter au mieux, choisissez votre fauteuil préféré, préparez-vous un thé, chaussez votre casque et partez pour ce magnifique voyage au pays tourmenté d’Amanda Palmer qui vous donnera le courage nécessaire pour faire changer le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *